Jean-Claude Novaro : un artiste majeur des Arts décoratifs

Publié le : 28 septembre 20214 mins de lecture

Jean Claude Novaro a marqué de son empreinte la création moderne. Il n’a reçu aucune connaissance artistique, mais en intégrant la verrerie de Biot, il a découvert sa vocation.

Jean Claude Novaro : biographie !

Jean Claude Novaro est né dans le sud de la France, et il a grandi dans le village de Biot. Il est le plus jeune d’une famille de 4 enfants. A l’âge de 14 ans, il perd sa mère et quitte l’école pour rejoindre l’actuelle Verrerie de Biot aux côtés de son créateur Eloi Monod. Il devient alors apprenti et à l’âge de 20 ans, il devient maître verrier. En 1977, avec l’aide de son épouse, il crée son propre atelier, Michèle Luzoro, sa compagne de l’époque. Avec elle, ils donnent naissance à Léa, leur fille. En 1982, ils divorcent, Jean Claude Novaro crée alors un atelier à Paris. Mais il revient à Biot en 1982, et s’installe définitivement et travaille avec Jean Paul Van Lith. En 1995, il se remarie avec Virginie Pigasse et ils ont 2 enfants.

Les œuvres d’art de Jean Claude Novaro !

Les œuvres d’art de cet artiste sont exposées actuellement dans les galeries d’art en ligne sur le site www.estades.com. En effet, il a travaillé aussi bien avec des outils qu’avec du marbre, dans la galvanisation en diminution et avec les jonctions de métaux et de divers matériaux précieux. En 1991, il a inventé un verre qui avale la lumière et la rend à l’obscurité. Une de ses techniques consiste à enfermer des poudres d’émail en formations intercalées dans la consistance du verre afin de concevoir des reflets. En 1963, sous l’influence de l’Art déco, il crée des lampes et des vases ainsi que des flacons. En 1998, il crée une série de vases sur les thèmes de la vie quotidienne en Egypte et aussi sur la coupe du monde de football. En 2002, il réalise une œuvre monumentale pour l’aéroport de Nice. Il figure d’ailleurs dans le livre Guinness des records, pour avoir réalisé la plus grande œuvre en verre.

Jean Claude Novaro : son succès !

Maître verrier, il a laissé une œuvre qui peut être comparée à celles de Daum, Gallé ou Lalique. Ses œuvres sont restées uniques en raison de la richesse de ses inventions qui apparaissent à l’intérieur du verre. En 1991, il a réussi à découvrir le secret du verre luminescent, que tous les maîtres verriers n’avaient pas trouvé avant lui. De ce fait, la célèbre série des luminescences est créée. Ses œuvres sont admirées dans le monde entier et sont présentées dans de nombreuses galeries internationales lors d’expositions exceptionnelles. Et sa création se trouve également dans la collection publique et dans les principaux musées du verre, comme Ebeltof au Danemark, Liège et Charleroi en Belgique et d’autres.

Plan du site